La députée LREM (La République en Marche) Aurore Bergé, qui cumule les postes de parlementaire en mission auprès du ministre de la culture, ET conseillère municipale à Magny-les-Hameaux ET conseillère communautaire à Saint-Quentin-en-Yveline vient de se faire rattraper par la patrouille. Ou plutôt par le vilain petit canard. Le canard enchaîné révèle ce mercredi le montant de son indemnité dû à sa présence lors de deux conseils communautaires. C’est pas cher, c’est l’état qui paie me direz vous.

Attention au claquage, Madame, une journée ne fait que 24h00

Ne vous inquiétez pas trop pour elle quand même. En effet, selon le Canard enchaîné du 2 octobre 2019, notre députée marcheuse conseille, certes, mais au compte-gouttes : sur les 19 conseils communautaires qui ont eu lieu depuis son élection comme député en juin 2017, Madame ne s’est rendue qu’à deux séances. 2 séances, cela fait toujours le double de UNE séance, me direz-vous.

Si Madame le député n’a participé qu’à deux séances sur 19, elle n’a pas oublié d’encaisser les quelques 6067 euros d’indemnités de conseiller communautaire depuis juin 2017, nous précise explicitement le palmipède.

A vos calculatrices, prêt, feu, vive le nouveau monde !

Pour deux réunions auxquelles Madame le député aura assisté, sur les 19 conseils communautaires qui ont eu lieu depuis juin 2017, Madame Bergé aura encaissé un peu plus de deux fois 3000 euros. Pas de doute : en Macronie, le conseil se paie (très) cher !