Fâché le sénateur et maire de Lyon, Gérard Collomb ! La raison de son courroux ? Le plafonnement de ses indemnités de sénateur en raison de son absentéisme au Palais du Luxembourg. Son indemnité parlementaire a été ramenée à 4 000 €.

Le règlement, c’est le règlement.

Pour avoir manqué trop souvent les séances le sénateur et maire de Lyon a été puni ! C’est une nouveauté, mais depuis quelques temps, le Sénat sanctionne financièrement l’absentéisme des élus. Depuis quelques mois, les sénateurs sont obligés d’être présents au travail en commission, aux questions d’actualité au gouvernement, ainsi qu’aux votes solennels. Et s’ils ne le sont pas, c’est le porte-monnaie qui trinque.

Son absentéisme a un coût : 3142,75 euros

Il a du faire une drôle de tête, Monsieur le sénateur maire, soutien d’Emmanuel Macron pour les élections présidentielles de 2017 : l’indemnité parlementaire s’élevant à 7142,75 € a été plafonnée à 4000 €. Et bien qu’étant socialiste, l’argent reste de l’argent !

« Je ne touche donc rien en tant que maire de Lyon et président de la métropole », rappelle le sénateur-maire pour justifier sa colère.

Un vrai cauchemar

Ce sont les termes employés par Gérard Collomb, qui persiste dans le rôle de Caliméro :

« C’est impossible de prévoir quels jours on doit être à Paris, car on ne sait pas d’une semaine sur l’autre quand se feront les votes solennels. Impossible dans ces conditions d’organiser un agenda. […] Dans ces conditions, on n’aura bientôt plus comme sénateurs que des mauvais, des apparatchiks de partis et des retraités. »

Pour être totalement honnête, n’oublions pas de préciser que Gérard Collomb avait déjà été épinglé par le passé pour son absentéisme au Sénat.