On a découvert depuis peu le talent d’orateur (ou plutôt de "hurleur" ?) d’Emmanuel Macron, c’est d’un autre talent que nous allons nous intéresser, celui de prestidigitateur. Macron, ou comment faire disparaitre 1 million d’euros en 4 ans. Cette déclaration fiscale est fantastique. Soit il dit faux et triche, soit il dit vrai et prouve qu’en gagnant 3,2 millions d’euros, tu payes 3,4 millions d’impôts 😉

C’est le Canard Enchainé qui le premier a fait part de ses doutes et a été aussitôt repris par BFMTV (NON. On rigole, faut pas déconner quand même…).

Au fond toute personne est libre de dépenser son argent comme il l’entend et à la vitesse dont il le souhaite, mais, situation exceptionnelle oblige, dans le cas de l’ancien ministre, on est obligé de se poser quelques questions. Peut-être qu’Emmanuel Macron n’est juste qu’un gros flambeur... mais quand on y pense, cela représente en moyenne près de 700€ par jour quand de nombreux « sans dents » se contentent de cette somme mensuellement ! Partant de ce principe, on peut légitimement se demander s’il n’y a pas autre chose derrière tout cela, chose qu’un ancien banquier et ancien inspecteur des finances pourra très certainement vous expliquer mieux que nous. Mais peine perdue, « cela ne vous regarde pas » a-t-il déclaré au palmipède.

Pour comprendre la problématique, il faut d’abord s’intéresser à ses revenus, tout est sur sa déclaration d’intérêt publié par la Haute autorité de transparence de la vie publique qui reste disponible sur le net (sans qu’il le soit pour le moment sur le site de la HATVP) et dont voici le résumé :

2009 136 967
2010 356 095
2011 1 401 153
2012 1 091 628
2013 162 120
2014 [1] 146 549

Entre 2009 et 2014, l’ancien ministre a touché avant impôt près de 3 294 512€. On peut également estimer prudemment qu’entre 2002 et 2008 après sa sortie de l’Ena, Monsieur Macron aurait perçu environ 306 000 de revenus au vu des grilles de salaires des hauts fonctionnaires et dont voilà le bilan total :

2009 – 2014 3 294 512
2002 – 2008 [2] 306 000
Total 3 600 512

Sur 13 ans, il aurait donc gagné près de 3 600 000€ avant impôt soit environ 700€ par jour. Une somme bien évidemment rondelette qui doit selon toute vraisemblance se retrouver dans son patrimoine.

Alors que l’on s’attendait à un patrimoine à la hauteur de ses revenus, très vite il apparait que l’ancien inspecteur des finances n’est pas un fan absolu de l’épargne comme l’atteste sa déclaration de situation patrimoniale toujours publié par la HATVP (du temps où il fut ministre c’est-à-dire jusqu’en août 2016).

Il dispose d’un appartement à Paris de 83 mètres carre évalué à 935 000€, des valeurs en bourse pour un montant de 74 000€, une assurance-vie pour 86 000€, des liquidités à hauteur de 105 000€ et une voiture à 6000€.

Immobilier 935 000€
Valeurs mobilières 74 310€
Assurance Vie 86 345€
Compte courant 50 350€
Pea 52 468 €
Liquidités 2842 €
Voiture 6000 €
Total 1 207 315€

Ainsi l’actif du patrimoine d’Emmanuel Macon est de 1 207 315€. Jusqu’ici tout va bien, ces sommes sont cohérentes avec ses revenus mais c’est quand on s’intéresse au passif de son patrimoine qui correspond aux emprunts et aux intérêts que l’on se rend compte qu’il y a un flou. Et comme disait Martine Aubry à propos de l’autre, le capitaine de pédalo « quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup ».

En effet, Emmanuel Macron à des dettes, beaucoup de dettes !

Organisme Date et objet de la dette Montant et durée de l’emprunt Somme restant à rembourser Mensualités
Crédit Mutuel 23/11/2011 pour travaux résidence secondaire 350 000€ sur 180 mois 295 689,79 € 2424,3
Crédit Mutuel 04/09/2012 refinancement prêt achat résidence principale 600 000€ sur 240 mois 558 577,53 € 3623,34
Prêt personnel entre particuliers Prêt 2007 550 000€ sur 120 mois 200 000€ 100 000€ en 2017, 100 000€ en 2022 + intérêts

Il est intéressant de noter que la résidence secondaire qui est mentionnée dans la liste des emprunts n’apparaît pas dans l’actif du candidat En Marche puisque la résidence du Touquet appartient à sa femme. En tout cas, avec 350 000€ de travaux, qui est tout de même le prix d’une belle maison neuve, on imagine le standing de la rénovation.

Il est également d’intérêt public de s’intéresser au prêt personnel de 550 000€ qu’Emmanuel Macron a contracté et dont on ne connait ni l’objet du prêt, ni le généreux Crésus qui a financé cela. Pour mémoire, la dernière polémique en date sur le prêt de 50 000 € d’un autre candidat cloué au pilori, lui, est 11 fois inférieure à celui de Macron.

En 2007, les taux pour un prêt à 10 ans étaient de 3,9%. Avec cette donnée, ce prêt de 550 000 € qui courait dans un premier temps sur 10 ans et avec une estimation à 3% d’intérêts représente 159 000€ d’intérêts.

Ainsi le bilan du passif d’Emmanuel Macron est le suivant :

Prêts restant 1 054 267€
Intérêts 159 000€
Total 1 213 267€

Ce qui aboutit à cette situation étonnante :

Actif (immeuble, compte, voiture …) 1 207 315€
Passif (prêts, intérêts …) 1 213 267€
Patrimoine net -5953 €

Emmanuel Macron a gagné plus de 3 300 000€ en 6 ans. Après les impôts confiscatoires de ses amis socialistes, on peut estimer que le candidat à la présidentielle a touché après impôts près de 1 200 000€.

Le problème étant que ces 1 200 000€ de revenus ne se retrouvent pas dans sa situation patrimoniale, puisque l’ancien banquier a un patrimoine négatif. La question est ouverte et on ne peut y apporter aucune réponse à ce stade sans la réponse du principal intéressé : où est passé l’argent ? Dépensé ? Caché ?

Comment peut-on dépenser près d’un million d’euros en 4 ans ? Si Emmanuel Macron est élu le 25ème président de la République, sera-t-on en marche vers toujours plus de dépense et encore plus de dette, le tout au détriment des classes moyennes ?

Un constat à l’heure où nous rédigeons cet article s’impose : il est des candidats qui intéressent bien plus les journalistes que d’autres. Alors même qu’il y aurait beaucoup à dire et à investiguer. Comment alors expliquer ce "deux poids deux meures", tellement à la mode ces 5 dernières années. Est-ce la encore par mode, ou par intérêt ? Ou par pressions exercées sur les journalistes ?


[1estimé

[2estimés