Stéphanie Jannin, candidate En Marche à Montpellier dans la 2ème circonscription (34), a été auditionnée la semaine dernière dans une affaire présumée de prise illégale d’intérêts.

Stéphanie Jannin, 2ème adjointe au maire socialiste - puis En Marche - de Montpellier et candidate aux législatives En Marche, a été entendue avec son conjoint par la police judiciaire dans une affaire présumée de prise illégale d’intérêts concernant la construction de logements sociaux dans le quartier Las Rébès.

L’information relatée dans Le Midi Libre et dans Valeurs Actuelles révèle que l’enquête, ouverte il y a plusieurs mois par le parquet de la ville, fait suite à une plainte déposée il y a un an par l’association Les enfants de la Colline qui défend cet espace vert.

Stéphanie Jannin devrait être fixée sur son sort dans les prochains jours ou semaines.
La candidate aux législatives est "En Marche" vers le tribunal correctionnel.

Décidément, les candidats de Macron sont un exemple de moralité en politique...