Une nouvelle affaire d’assistant parlementaire devrait mettre un député socialiste, Patrick Lebreton, dans l’embarras. Le JIR [1] a recueilli le témoignage d’un de ses collaborateurs, Fabrice Lebon. Ce dernier affirme dans les colonnes du journal bénéficier d’un emploi fictif depuis septembre 2015.

Une seule tâche effectuée depuis septembre 2015

Selon le témoignage de Fabrice Lebon, depuis septembre 2015, il n’aurait effectué qu’une seule tâche à la demande d’Etienne Chéron (collaborateur parlementaire lui aussi, en cause dans une affaire de trafic d’influence et de détournement de fonds) : répertorier les interventions du député. D’ailleurs, affirme-t-il au journal, "il ne s’est jamais rendu à l’Assemblée nationale"... Mais l’institution lui verse un salaire.

Fabrice Lebon accuse l’entourage du député Lebreton de pressions

L’assistant parlementaire, dont le contrat se termine en mai 2017, accuse l’entourage de Patrick Lebreton : il y a quelques jours, Fabrice Lebon aurait été convoqué. On lui aurait demandé de faire porter le chapeau à Etienne Chéron, et d’affirmer qu’il était son "supérieur hiérarchique". Ce qu’il aurait refusé. "Mon supérieur c’est Patrick Lebreton", rétorque-t-il dans le JIR.


[1Journal de l’Ile de la Réunion